Chronique d’un weekend TAKEDA RYU NAKAMURA HA à Pampelune et Bayonne, du 1 au 6 juillet 2011

13/07/2011 19:57

Peut-on dans un weekend prolongé s’entraîner dans cinq lieux différents ?


Tout commença par une invasion de Belges, juilletistes, fermements décidés à vérifier si l’accueil de la Navarre et du Pays Basque n’était pas surfait. Soleil, convivialité, ambiance festive et entraînements divers et très variés...
 

A peine arrivé, une fois les hébergements répartis, résidence universitaire pour les uns, grand appartement pour les autres, pension et chambre d’hôte, vue sur montagnes...et tous cela à 100m du dojo, le repérage pouvait commencer.  A quelques mètres de Wuji se trouve le parc Yamaguchi, magnifique jardin japonais que nous avions décidés d’investir dés le dimanche matin à huit heures pour un reportage photos vidéo. Valmy Debot sensei gribouilla plusieurs feuilles, mettant au point avec sensei Bernard le scénario idéal pour une expression globale de la Takeda. Le samedi notre dojo avait des airs de fêtes nous rappelant l’inauguration... cinq ans déjà. Vingt cinq pratiquants pour quatre heures d’aïkido le matin et quatre heures de jodo l’après midi. Entraînement intensif et répétitions des katas et « démos » du lendemain.
 

Le dimanche matin, les groupes de travail éparpillés dans le parc transmettaient une ambiance d’école traditionnelle. Dans le pavillon sur le lac, « tatamisé » au préalable, se succédèrent des démonstrations de Kitei Kata Corinne et Patricia,  de Batto Giri, Olivier et Corinne. Puis vinrent des démos de toutes les disciplines Takeda avec Shihan Valmy y Bernard, assisté par Nicolas, Raúl et Javier. Pendant ce temps sur les berges verdoyantes, entre les massifs de fleurs et les saules pleureurs Karl Sensei exécuter le Taiso, avec les élèves. Plus tard, lorsque les quelques gouttes de pluies matinales cédèrent la place à un soleil radieux, des samouraïs s’affrontèrent sur le pont au pied de la cascade refusant de céder le passage sans amande honorable. Un cycliste inconscient s’y essaya et eu la vie sauve...Alexandra et Ainara dans la mouvance des roseaux agitant leurs sabres sur fond de pavillon lacustre reproduisaient une estampe toute japonaise. Bref, vingt cinq samouraïs s’entraînèrent, deux heures durant, sous le regard à la fois curieux et intéressé des passants, avant de repartir pour le dojo Wuji pour poursuivre l’entraînement intensif. Celui ci se déroula en plusieurs groupes  de travail comme il est habituel dans les stages de Takeda, surtout quand nous avons la chance d’avoir parmi nous plusieurs Sensei.
 

Les repas furent variés. Le plus marquant, les tapas du samedi soir au Café Iruña, lieu emblématique de Pampelune, (merci à Maria Angeles, femme de samouraï, pour son accueil et les proportions pantagruéliques) sur la Plaza del Castillo, le bar préféré d’Ernest Hemingway fervent admirateurs des fêtes de San Fermin. Celles ci commencent d’ailleurs le 7 juillet. Mais nous étions déjà repartis sur Bayonne, dés le dimanche soir, pour huit d’entre nous. Fin de weekend pour les uns, vacances ou reprise du travail pour les autres, bref le clan diminuait mais pas la motivation...et Valmy était là....
 

Lundi après midi quatre heures et mardi deux heures d’entraînement au dojo de l’Aviron Bayonnais, que je remercie chaleureusement pour avoir autorisé François à nous prêter la salle.
 

Mardi matin, ciel bleu, Jukenpo sur la plage des Dunes, mer calme et entraînement rude, un peu déstabilisant pour un surfeur comme moi...de voir de belles vagues et recevoir des baignes...au lieu d’aller surfer...mais bon que ne ferait-on pas pour Takeda... D’ailleurs peu après, et en respectant l’horaire on termina dans l’eau Nico le premier avec Raúl, puis Pablo, Miguel et moi même au surf.
 

Valmy et Corinne reprirent la route en début d’après midi après ce weekend bien rempli, l’assurance du devoir accompli, et un peu de tranquillité bien méritée, (sûrement pour peu de temps).
 

Cela pourrait s’arrêter là, bien non. Après les deux heures d’entraînement avec le reste des troupes au dojo de l’AB, nous primes la direction les plages de la côte Basque, dans un « secret spot » pour un barbecue –saucisse merguez bière coucher de soleil- seuls au milieu des rochers et des vagues fracassantes, face à l’immensité pour un moment de mokuso et de convivialité inoubliable. La stratégie fut payante puisque trois semaines auparavant nous avions repéré les lieux et emmagasiner du bois avec Pablo et Miguel.
 

Le lendemain matin à l’aube direction la campagne, pour batto giri et shurikenjutsu sous un énorme platane deux fois centenaires et à la ramure duquel nous avons attaché les makis, suivant le conseil de Soke Nakamura. Les makis se balançaient doucement au rythme du vent. Tenus simplement par des bouts de rafia je pensais qu’ils allaient céder au moindre choc. Bien, pas du tout, le système est parfait et permet un parcours de coupes  réaliste. Age et sage passe bien, le do giri est plus difficile pour la non tenue du maki latéralement, mais possible. Le lancement des shuriken se combina ensuite avec la coupe sur maki fixe. Pendant ce temps sur l’ancien four à pain transformé en « barbekyu », les sarments de vigne et autres bûches, formaient les braises prêtent à recevoir deux énormes côtes de boeuf. (Si vous croyez que je veux vous mettre l’eau à la bouche pour un autre stage, c’est faux...et je ne parle pas du vin....).
 

Qu’est ce que je vous disais ? Deux dojos, parc avec lac, plages, campagne, la rivière on connait…, il nous reste plus que la montagne et la neige chez notre ami Feodor et ...le Japon.
 

Bonnes vacances à tous.
 

Merci à Patricia, Dominique, Jean Michel, Eric, Nicolas, Karel et sa famille, bien sûr  Bernard...attitude, ainsi que Corinne et Valmy, sans oublier nos élèves, c’est grâce à eux que Wuji Escuela existe. Merci pour tous ce que vous nous avez transmis pendant ce long weekend.
 

Les photos suivent et dans quelques temps le reportage et clip vidéo.
 

Olivier Rousselon et Pepa
Wuji Escuela-SOBUKAI PAMPLONA.

 

 

Rechercher dans le site

Soke Hisashi Nakamura,
le soke de notre école

  

Aikido Iaido Jodo Jukenpo Kendo

 

 

Prochain Rendez-vous

 

 

Pour tout renseignement sur le TAKEDA RYU NAKAMURA HA, veuillez vous adresser à Mr Valmy Debot.

 

Flux RSS

Livre d'or